dimanche 20 septembre 2009

Tinne & Ben


La photographie de mariage est une discipline que beaucoup de photographe redoutent à juste titre.
En effet, s'il est relativement aisé de rapporter de bons souvenirs numériques d'un mariage, réaliser de vrai bonnes photos nécessite, de la part du photographe, une grande capacité d'adaptation, beaucoup de préparation et un peu de chance.

Une telle journée est en effet assez éprouvante pour les nerfs du photographe officiel. Chaque instant de la journée est unique et très important aux yeux des mariés. Rater la photo du passage de la bague au doigt, du baiser ou de la signature du registre serait impardonnable pour le photographe.

Pour la traditionnelle séance photo, il est rarement loisible au photographe de choisir le lieux (à proximité des festivités) ni surtout l'heure de la prise de vue. La lumière dure et verticale de la mi-journée est rarement flatteuse. D'où l'intérêt d'emmener le canon G10 (malheureusement laissé dans la voiture) et des flash en suffisance afin de pouvoir shooter à l'ombre comme en plein soleil





j'arrête ici les excuses et lamentations. E fait, la journée passée avec Tinne et Ben fut pour moi très agréable et pleine d'enseignements.

La photo en tête de post a été prise au grand angle (tokina 12-24) juste avant la cérémonie. La lumière était parfaite ainsi que l'attitude de Tinne pour simuler l'intérieur d'un jet privé. ;-)





Pour la photo ci-contre, un flash sb-26 muni d'un dome diffuser à été placé derrière la mariée. Un autre flash avec gel 1/4 CTO éclairait, à travers un parapluie translucide, l'avant du véhicule et le visage des mariés. Pour que l'éclair soit concentré sur les mariés d'avantage que sur la carosserie, le flash à été zoomé à 70 mm pour avoir une lumière douce mais concentrée pour passer à travers des ouvertures dans le parre-brise.




Ci-dessous, Tinne et Ben sont éclairés par un SB-26, 1/4 CTO + parapluie translucide situé à gauche de l'appareil. Pour cette série, je me rend compte après coup que j'aurais gagné à utiliser le G10. La lumière était très dure et l'obturateur électronique du G10 m'aurais permis de sous exposer fortement l'arrière plan (el la lumière ambiante) ce qui aurait multiplié les possibilités graphiques. A noter pour plus tard...





Cette photo ne sera peut-être pas leur préférée mais personnellement j'aime beaucoup l'atmosphère un peu mystérieuse qui émane de l'image.

3 commentaires:

Sébastien a dit…

Je suis déjà à mon 5éme mariage effectué en tant qu'officiel. je suis généralement plus stressé que les mariés eux-même ;)

C'est vrai que c'est un exercice périlleux mais tellement excitant. Mon matèriel de prédilection pour ce reportage est mon éternel 1DMkIII couplé au 17/40 F/4.0.

Il faudrait qu'on se fasse une sortie photo ensemble (enfin si cela t'intéresse)afin qu'on puisse échanger nos expériences persos.

Sébastien Dorpe
http://do21b.skynetblogs.be/

Bertrand a dit…

Je n'arrive pas à saisir l'explication de la photo des mariés dans la camionette VW. Malgré ces flashs, ils ont le visage à l'ombre... J'ai dû mal capter :-)

Mais j'adore!!!!!!!!

Haristobald a dit…

Bertrand,
le flash de face est juste réglé pour déboucher les ombres sur les visage.
Et il y a juste un autre flash derrière eux.

Merci pour les encouragements ;-)