jeudi 26 novembre 2009

Bouglione's Panthers

English version at the end of the post


J'ai eu la chance via un ami (merci Alain) de rencontrer Alexandre Bouglione, le directeur du célèbre cirque du même nom. Celui-ci m'a très gentiment laissé carte blanche pour photographier ce qui me plairait dans son cirque.


Dans un tel lieu, il y a énormément de sujets qui mériteraient plus d'une séance photo mais il me fallait faire un choix. Et c'est naturellement que celui-ci s'est porté sur les fauves.



Le cirque Bouglione possède deux panthères tachetées, une noire et quelques pumas. J'ai demandé la permission à Nicolas Bouglione, fils d'Alexandre et dresseur de fauves de réaliser un séance avec la panthère noire et une autre tachetée.

La séance eut lieu sur la piste, à l'intérieur du chapiteau, dans la cage des gros chats. Nous avons commencé deux heures avant le spectacle, ce qui ne nous laissait pas trop le temps de faire plusieurs setups. D'autant plus qu' une fois le fond et les flashs disposés dans l'arène, je n'y aurai plus accès. Nicolas préférant que je shoote de l'extérieur de la cage, ce que je n'ai pas mis longtemps à accepter. ;-)


J'avais en tête de faire deux styles de photos par animal. D'abord sur fond noir et ensuite en projetant un flash muni d'un filtre jaune-orangé sur le fond. Mais pour ne pas risquer d'effrayer les panthères, j'ai finalement opté pour un fond noir en tissu fixé à la cage au lieu d'un fond papier ce qui me permettait de le fixer plus discrètement. Le problème que pose ce fond est que les plis du tissu apparaissent très inesthétiques s'il sont trop nets sur la photo. Et pour les avoir suffisamment flou, il me fallait d'une part utiliser une grande ouverture et d'autre part que le fond soit le plus éloigné possible du sujet. Malheureusement, il n'était pas possible d'augmenter l'espace entre le félin et l'arrière plan: Nicolas nous a informé du fait que chaque panthère avait sa propre place et qu'il était exclu de déplacer leur trône au milieu de la cage. Fort heureusement les deux panthères partageaient le même emplacement, mais celui-ci était situé au bord de la piste, à un mètre au plus de mon drap noir.

Étant dans l'impossibilité d'obtenir un fond flou, il m'a fallu laisser tomber le setup avec fond éclairé.


Comme je n'avais plus accès aux éclairages une fois les panthères présentes, il fallait que mes réglages soient le plus précis possibles dès le départ.
Pour régler correctement les flashs la manière la plus facile est de prendre sa propre main en photo et d'ensuite vérifier l'exposition sur l'histogramme de l'appareil. Cette technique permet d'obtenir un réglage précis très rapidement.

J'ai disposé une soft box munie d'un SB-26 de trois-quarts à l'avant gauche et un SB-26 muni d'un snoot de trois-quarts à l'arrière à droite. Les éclairages ainsi décalés me permettent d'éclairer Nicolas et la panthère en même temps sans qu'ils ne se fassent d'ombre. La soft box éclairait la nuque de Nicolas et la tête de la panthère quand le flash snooté éclairerait le dos de la panthère et le visage de Nicolas.

La photo de Kali, la panthère noire, en tête de post est exactement l'image que je venais chercher. Les deux flashs ont fonctionné en croisé. Pour la panthère noire, j'ai dû doubler la puissance des flashs afin d'obtenir une surexposition des parties brillantes. En effet, le pelage noir "mange" toute la lumière; les seules parties qui apparaissent visibles sont celles qui reflètent l'éclair des flashs et les parties de l'animal qui ne sont pas complètement noires.


Renaldo, la panthère tachetée était un peu de meilleure humeur que Kali et nous avons pu prendre plus de clichés.



Nous avons ainsi eut la chance de rencontrer Nicolas et ses fauves en dehors du spectacle et de nous rendre compte de l'extrême douceur avec laquelle il dirige ses animaux. Il nous expliquait qu'elles ont toutes été élevées au biberon dans la caravane familiale et qu'il n'a jamais recours à la violence ou la force pour se faire obéir, cela ne servait de toute façon a rien.

Une chose est certaine, beaucoup d'animaux domestiques donneraient cher pour appartenir au cirque Bouglione.

La vidéo du making of:





Les autres photos sur flickr



I was lucky enough for taking pictures of the panthers of the famous Bouglione circus. I had the permisson to shoot them (photographicly speaking) with their trainer Nicolas Bouglione.


We had two hours before the show, quite little time then, for shooting the panthers. I intend to do two types of shoot. One with a black background and another with a speedlight aiming to it with a yellow-orange gel. But I had to drop the second setup because I had a creased fabric black background and I coudn't blur it enough. Why that? Because I needed more space between the panther and the background and the place of the mamal was on the cage's edge. According to Nicolas, the panther woudn't go on a place that isn't the right one for her!


So, only black background.


I placed a small softbox with a SB-26 camera left front 3/4 and another SB-26 camera right with snoot back 3/4. With that setup I could lit Nicolas and the Panther evenly in cross-lighting. No one threw any shadow on the face of the other.


The main difficulty here was that I coudn't go in the cage during the shoot to change the setup or anything else. Therefor I had to have everything perfectly settled before the panthers came in the cage.


Here is the making of video on youtube


And the other pictures on flickr

2 commentaires:

multimicstudio@hotmail.com a dit…

Wow tu as eu de la chance de pouvoir prendre ce type de modèle! :)

Judith Röther a dit…

Absolut genial!!!